Nous n’aimons pas les évaluations à l’école primaire car…

vendredi 27 janvier 2012
par  Sud Educ Bourgogne

Nous n’aimons pas les évaluations à l’école primaire car…

  • elles rassurent les élèves qui n’en ont pas besoin et font souffrir toujours les mêmes.
  • elles instituent un esprit de compétition entre les élèves.
  • elles ne nous apprennent rien de nouveau sur nos élèves (sans ces évaluations les enseignant/e/s ne sauraient pas où en sont leurs élèves ?).
  • elles ne servent pas à aider les enfants en difficulté (elles sont censées cibler les enfants en difficulté pour les aider alors qu’on ferme les postes de RASED ???)
  • elles coûtent très cher : impression d’une vingtaine de copies par élève, prime de 400€/enseignant... (et ceux qui les préparent là-haut, ils sont payés combien pour écrire ces conneries ?)
  • elles servent à ficher tout le monde et surtout dès le plus jeune âge !
  • elles renforcent les inégalités sociales au lieu de les combattre !
  • elles ont des résultats inexploitables : avec des corrections équivoques de questions souvent inadaptées, aucun résultat ne saurait être fiable.
  • elles nous font perdre un temps fou devant un écran au détriment du temps passé à préparer des cours intéressants pour les élèves
  • elles ne servent à rien sauf à mesurer le degré d’obéissance des enseignants

Nous n’aimons pas les évaluations à l’école primaire également car :

« Un thermomètre ne saurait en aucun cas être ni un remède aux maladies éventuelles ni un instrument de diagnostic," .(P.Frackowiak, l’évaluationnite, le malheur de l’école)

Pourquoi ne pas plutôt réaliser une évaluation d’après un "échantillon représentatif" ? Chaque année 1000 élèves au hasard ! Maximum 1 par classe tiré au sort... Ensuite on fait remplir un questionnaire aux enseignants en leur demandant dans quels domaines à leur avis leurs élèves ont le plus de difficultés ? Et on croise ces données avec celles de l’échantillon ? ET ON EN FAIT QUELQUECHOSE !