Référé-liberté et rassemblement pour les 6 de Pasteur

jeudi 12 mai 2022
par  Sud Educ Bourgogne

Les 6 enseignant·es de Pasteur menacé·es depuis plusieurs semaines de mutations-sanctions ont reçu le vendredi, veille des vacances, leur arrêté d’affectation dans d’autres écoles. Il s’agit là d’une décision inacceptable qui attaque un collectif d’enseignant·es engagé·es auprès de leurs élèves. Par ailleurs, la DSDEN, en prenant cette décision, accorde toute foi aux propos rapportés dans la presse d’extrême-droite. Elle devrait au contraire écouter les avis des personnels, parents et syndicats : toutes et tous jugent que le climat à l’école Pasteur est dorénavant bon et apaisé et qu’il n’y a aucun lieu de mettre en œuvre des mutations d’office. Nos organisations sont pleinement engagées contre l’extrême-droite et ses idées : elles n’ont pas leur place à l’école.

Face à cela, les enseignant·es concerné·es, de très nombreux parents, ainsi que les syndicats SUD éducation 93 et SNUipp 93 ont saisi le Tribunal administratif de Montreuil d’une requête en référé-liberté tendant à obtenir la suspension de ces arrêtés de mutation.

Le Tribunal Administratif a décidé de valider les mutations forcées, de valider par la même l’entrave institutionnelle aux libertés d’enseignement et syndicale. Reprenant les éléments de langage et les accusations diffamatoires d’organisations d’extrême-droite et de leur presse, l’administration affirme ici une collusion nauséabonde et détestable avec la fachosphère. 5 ans que ça dure, 5 ans encore à subir ? Solidarité avec tous les collègues et camarades victimes de la fronde réactionnaire !